top of page
  • Photo du rédacteurAzra Pita Parente

TransLab Sarajevo-Paris









Le projet TransLab Sarajevo-Paris, faisant partie du programme TransLab, laboratoire de la traduction littéraire en Bosnie-Herzégovine, dirigé par la Fondation Publika de Sarajevo, a pour ambition de développer, renforcer et faciliter la relation entre les langues et les cultures de la Bosnie-Herzégovine et de la France, ainsi que le dialogue académique et littéraire entre deux Universités, celles de Sarajevo et de Paris. Il s'agit en effet d'un espace d'apprentissage et d'échange dans lequel se croisent et travaillent ensemble les étudiants de langue et littérature françaises de la Faculté des lettres de Sarajevo et les étudiants des langues slaves de Sorbonne Université (Paris).

Initialement, le projet de rencontre entre deux Universités a été rendu possible grâce à l'espace virtuel du réseau internet. Ainsi, de septembre 2022 à janvier 2023, neuf ateliers d’initiation à la traduction littéraire ont été proposés à douze étudiants traduisant du français vers le bcms (bosnien/croate/monténégrin/serbe) et vice versa. Toutes et tous se sont vu engagés dans un processus de partage et d'échange entre collègues tout en saisissant l’opportunité d'étudier avec des traducteurs expérimentés, professeurs universitaires, écrivains, dramaturges et lectrices parmi lesquels : Françoise Wuilmart, Vladimir Pavlovic, Nicolas Raljević, Daniel Barić, Miloš Lazin, Vesna Kreho, Chloé Billon, Vanda Mikšić, Jakuta Alikavazović, Marion Roussay, Julie Raton, Sandra Zlotrg et Marie-Agnès Faix Vujić.


Après huit mois de travail en individuel, en binôme et en groupe, les étudiants ont proposés leurs traductions de textes de prose, poésie et dramaturgie des auteurs francophones et bosniens suivants : Almir Kaplan, Mehmed Begić, Vladana Perlić, Almir Bašović, Faruk Šehić, Alexis Michalik, Nicolas Bouvier, Alice Rivaz i Xavier Durringer. En plus des textes proposés à la lecture dans ce recueil, d’autres travaux seront également publiés dans le quotidien bosnien Oslobođenje (Libération) ou sur le site du Courrier des Balkans....

Pour mettre en place ce projet entre deux pays représentés respectivement par leur capitale Sarajevo et Paris, il a fallu déployer et mettre en synergie des ressources du Département des langues romanes de la Faculté des Lettres de Sarajevo, de l’Unité de formation et de recherche des langues slaves de l'Université de Sorbonne (Département de BCMS), de l'Association des amis de la langue française « Ni plus ni moins » et de la Fondation Publika, tout en montant une équipe de coordination formée des personnes les plus motivées et enthousiastes telles que: Lejla Osmanović et Ivan Radeljković (enseignants à Faculté des Lettres de Sarajevo), Aida Čopra (lectrice à la Sorbonne, Paris), Ivana Bilić (traductrice littéraire, l’association « Ni plus ni moins »), Mirela Alikalfić-Terzić (traductrice littéraire, Fondacija Publika) et Azra Pita Parente (traductrice littéraire, fondatrice de TransLab en B-H, Fondacija Publika).

Les traductions que nous vous présentons ont été supervisés par Chloé Billon, Julie Raton (relecture) et Ivan Radeljković (rédaction). Un grand merci !

Le projet TransLab Sarajevo-Paris a été financièrement soutenu par l’Ambassade de Suisse en Bosnie-Herzégovine, l’Agence universitaire francophone (AUF), l’Initiative théâtre de Sorbonne Université (Paris), l’Ambassade de France en B-H, Wallonie-Bruxelles, agence de la coopération internationale (WBI) et Le Ministère fédéral de la culture et du sport de B-H.


Azra Pita Parente



*



Vladana Perlić ¬


traduit par Nikolina Oljača


traduit par Tamara Radovanović


traduit par Svetlana Dojić


traduit par Kristina Krkic



Mehmed Begić ¬


traduit par Svetlana Dojić


traduit par Kristina Krkic


traduit par Nikolina Oljača


traduit par Tamara Radovanović



Faruk Šehić ¬


traduit par Svetlana Dojić


traduit par Tamara Radovanović



Almin Kaplan ¬


traduit par Tamara Radovanović et Fanny Trtica



*

bottom of page