Anita Ruso..png

Née le 26 mai 1987 à Dubrovnik en Croatie, Anita Ruso débute son parcours universitaire à la Faculté des Humanités et des Sciences sociales à l'Université de Zagreb, Croatie, où elle obtient son Baccalauréat universitaire en 2009, puis le MA en 2010 en Histoire de l'art (mémoire portant sur la réception des Sept livres d'architecture de Sebastiano Serlio à Dubrovnik, sous la direction de Jasenka Gudelj) et en Langue et littérature françaises (analyse terminologique, travail terminographique).

      Après avoir intégré l'EPHE dans le cadre du programme d’échange ERASMUS en 2010, elle s'inscrit en 2011 en thèse de doctorat en cotutelle entre l'EPHE et l'Université de Zagreb sous la direction de Mme Sabine Frommel et Mme Jasenka Gudelj.

       Durant son Master en Histoire de l’art et en Langue et littérature françaises à l’Université de Zagreb, elle s'intéresse aux influences serliennes dans la ville de Dubrovnik. Pendant son doctorat, elle obtient la bourse du Gouvernement français en Croatie (2011), la bourse MOBIdoc acordée par la région Ile de France (2012) ainsi que la bourse d'Open Society Institute Global Supplementary Grant Program (2013).

      Dans le but d’approfondir les connaissances sur les architectes de la République de Raguse provenant de la péninsule apennine, elle effectue des recherches à Rome en tant que boursière de l’École française de Rome en janvier 2014, mai 2015 et janvier 2016. La soutenance de sa thèse intitulée L’Architecte et la République : les architectes au service de la République de Raguse de 1667 à 1808 a eu lieu à Paris, le 15 décembre 2016.

       Du mai 2017 au juillet 2018 elle travaille à la Faculté des Humanités et des Sciences sociales à Zagreb en tant que postdoc au sein du projet Visualizing Nationhood: the Schiavoni/Illyrian Confraternities and Colleges in Italy and the Artistic Exchange with South East Europe (15th – 18th ct.) financé par la Fondation croate pour la science. Du juillet 2018 au janvier 2019 elle est chef de projet à World Youth Alliance Hrvatska. Le projet « Mladi za 54+ » était cofinancé par le Fond social de l’UE.

      Elle enseigne l’histoire de l’art à l’Université d’Osijek en Croatie depuis 2021 en tant que maître de conférences.

      Depuis 2014 elle écrit régulièrement des critiques d’art pour les journaux, les magazines et les portails web, et est l’auteur de nombreuses expositions dont De la laideur - le grotesque chez Držić, KOPAČ, Hrvatska svijetu, Situacija, Vizije radosti, Mater planina