Dalibor Šimpraga est né en 1969 à Zagreb.

     Il est membre de la rédaction de la revue littéraire Fantom slobode publié par la maison d’édition zagréboise Durieux et est le rédacteur en chef de la rubrique culturelle du quotidien Jutarnji list

     Il a écrit Les cafés d’Andrej Puplin en 2002, des nouvelles en argot zagrébois dont les parties ont été traduites en argot d’une dizaine de villes européennes (Paris, Londres, Berlin, Varsovie, Prague, Budapest etc.), et le roman Anastasia en 2007 pour lequel il obtient le prix tportal pour le meilleur roman de l’année.

      Pour l'histoire L'homme heureux (Sretan čovjek) du recueil Rapport sur la génération (Izvještaj o generaciji, Durieux, 2021) il remporte le prix Slavko Kolar pour la meilleure histoire satirique.

     

Dalibor Šimpraga _ Izvještaj o generaciji.png