top of page
  • Photo du rédacteurNenad Popović

Webcam Milano cathedral Skyline webcams live








Cette cathédrale nous la connaissons, si ce n’est du film de Kusturica Le Temps des Gitans. C’est le point final nocturne sur la route des Gitans/Rroms vers le beau, puis le retour. À Skopje, la mort, le primordial et le bonheur balkanique tel quel.


Sinon, si vous fermez les yeux, son image est de ces cathédrales - édifices qui sont justement ça : la proto-Europe. Que nous le souhaitions ou pas, nous nous mettrons à tourner autour. Autour de Notre-Dame de Paris, du pont Charles, Karlův most, à Prague, ou la place vénitienne Saint-Marc. Ce sont nos pyramides égyptiennes à nous.

Il est vraiment inutile que je décrive la splendeur de sa façade. Cliquez juste, vous n’avez plus besoin de personne.


Je me branche à la webcam en direct, surtout par incrédulité que cela me soit possible, et regarde avec minutie, concentré, quinze, vingt minutes, une demi-heure. Même si rien ne se passe, surtout la nuit.


Fixant la scène de nuit statique, séance après séance je me rends compte que du côté gauche de la caméra se tiennent toujours deux fourgonnettes de la police d’intervention. On garde la cathédrale. Ils sont toujours là, aussi dans la journée, donc de zéro à vingt-quatre heures ; jours ouvrables, dimanches, quand il y a foule tout comme lorsque sur la place il n’y a personne.


Persévérants, vous verrez que sur les bords de la place, en face et autour de la cathédrale, toutes les dix minutes glissent d’autres plus petites voitures de patrouille. Parfois aux gyrophares bleus allumés, éteins dans la nuit profonde. Toutes les dix minutes.


Puis levez les yeux vers la cathédrale.


Vous pouvez, ou pas, vous demander pourquoi est-ce que quelque chose d’aussi beau doit être protégé activement. Les citoyens de Milan pourraient-ils se mettre à jeter des bombes sur sa façade ?


Ou serait-il question de Constantin Cavafi et son Alexandrie, pour conclure de manière littéraire.


Nenad Popović, le 16 janvier 2024, 3 h 21


traduit par yat

Opmerkingen


bottom of page