top of page
  • Photo du rédacteurLe Fantôme de la liberté

Rencontre avec Annie Le Brun autour de son nouvel essai La vitesse de l'ombre


Annie Le Brun

photo : yat






Avec internet et le métavers, le capital est en train de réaliser son rêve jusqu’alors impossible d’un imaginaire où tout s’achète. Événement sans précédent, contre lequel nous n’avons pas grand-chose à opposer, si ce n’est d’énigmatiques images en fuite, mues par l’urgence de ne pas se laisser déposséder de leur secret, c’est-à-dire de la part d’ombre dont elles sont porteuses. Afin de recouvrer ce que ce monde est en train de nous voler, il ne tient qu’à nous de recourir à cette vitesse de l’ombre qui ne cesse d’approfondir l’horizon vers l’infini qui nous habite.

Si nous nous encombrons encore de bagages, c’est sans doute qu’ils contiennent les voyages que nous n’avons pas faits. Celui-ci, je l’ai commencé sans savoir où j’allais et je l’ai poursuivi jusqu’à découvrir quelque chose comme la cartographie de nouvelles constellations, dans lesquelles la singularité des désirs rejoint les plus lointains mouvements de l’univers.

Il m’est impossible de croire qu’au plus profond de sa nuit chacun ne possède pas de telles images filantes susceptibles de changer le paysage. Je ne connais pas de meilleure raison pour ne pas en finir de prendre à revers un monde qui, chaque jour un peu plus, oublie le monde.

A. L. B.



« La poétesse et essayiste dépeint le paysage invisible de notre monde intérieur et intime » LIRE MAGAZINE


« La poétesse et écrivaine Annie Le Brun poursuit sa réflexion sur la beauté comme geste politique » TROIS COULEURS




*


rencontre avec

Annie Le Brun

autour de son nouvel essais

(Flammarion, 2023)


mercredi 5 avril 2023

à 19h

à la

Librairie Compagnie

58 rue des écoles / 75005 Paris


+


jeudi 6 avril 2023

à partir de 18h

à

Les Cahiers de Colette

23/25, rue Rambuteau

75004 Paris, France


Bienvenus !


Mots-clés :

Comments


bottom of page