• Le Fantôme de la liberté

Prix du polar européen pour Jurica Pavičić et son roman L'Eau rouge traduit par Olivier Lannuzel



L'écrivain, journaliste, scénariste et critique de cinéma Jurica Pavičić vient de remporter le prix Le Point du Polar européen 2021 avec son roman L'Eau rouge traduit par Olivier Lannuzel et paru aux éditions Agullo.


L’Eau rouge déploie dans une grande fresque les bouleversements de la société croate :

chute du communisme, guerre civile, effondrement de l’économie et de l’industrie, investissements étrangers et corruption... Ou comment les traumatismes de l’Histoire forgent les destins individuels.

Alors que le pouvoir de Tito s’effondre et que la Yougoslavie vit ses dernières heures, Silva, une jeune fille de 17 ans, disparaît à l’occasion de la fête des pêcheurs. L’inspecteur Gorki Šain, chargé de l’enquête, découvre rapidement que Silva touchait et revendait de la drogue pour un certains Cvitko.

Et puis il y a ce témoin de dernière minute, qui prétend avoir vu Silva, le lendemain matin de sa disparition, prenant un billet de car pour l’étranger... Mais les évènements vont pousser les autorités à classer l’affaire et seule la famille décide de poursuivre les recherches...

Mais qui était vraiment Silva Vela ? En 1989, ses parents Jankov et Vesna tout comme son frère Mate pensaient former une famille unie et sans histoires, comme tant d’autres sur la côte dalmate, en Yougoslavie. Et pourtant, alors que la fédération vit ses dernières heures Silva disparaît soudainement. Pour sa famille qui tente de comprendre, des pans secrets de sa vie apparaissent, troublants, inquiétants, comme sa possible participation à un trafic de drogue. De quoi envisager le pire...

Malgré la guerre, ils persistent à vouloir retrouver sa trace tandis que la police abandonne le dossier. Alors qu'en toile de fond disparaît la Yougoslavie et que se construit la Croatie moderne, le poison de l'attente et de l'incertitude mine chacun des protagonistes.

La recherche obsédante de ce membre de la famille disparu crée un roman policier tout en tension, délicat et magnifique.


"Cet instant où Silva a dit Allez, salut ! et fait virevolter sa robe vers la sortie, c’est la dernière fois qu’ils l’ont vue."


Le roman L'Eau rouge a déjà reçu en 2018 le prix Ksaver Šandor Gjalski du meilleur roman croate, et en 2019 le prix Fric de la meilleure fiction.


Félicitation !