• Le Fantôme de la liberté

Le roman Jours heureux de Miro Gavran traduit en japonais par Ikuko Yamamoto










La maison d'édition japonaise Kokudosha de Tokyo vient de publier le roman de Miro Gavran Les Jours heureux (Sretni dani) dans la traduction de Ikuko Yamamoto.


Émotif et drôle, le roman suit deux garçons d'onze ans dont un a sa mère et l'autre son père et ils tentent tout le possible pour que leurs parents se rencontrent, puis se marient. Le roman avait emporté en Croatie le prix Mato Lovrak pour le meilleur livre pour enfants.


"Grâce à la traductrice Madame Ikuko Yamamoto, il y a quatre ans mon roman Le fils oublié (Zaboravljeni sin ; 忘れられていた息子 : オモリナ村の天使, Kindaibungeisha, 2017) avait été publié à Tokyo. Je me réjouis qu'un de mes roman écrit pour les jeunes soit à nouveau présenté dans ce pays lointain. J'espère que les enfants au Japon accueillerons avec compréhension mes héros tout comme cette histoire qui se déroule à Zagreb de nos jours", a dit à cette occasion l'auteur Miro Gavran.


Le livre compte dix éditions en langue croate sous le titre Zaboravljeni sin, deux en albanais, une édition en slovène sous le titre Pozabljeni sin, en allemand en tant que Des Engel aus Omorina, en espagnol sous le tire El hijo olvidado et est en tant que e-book disponible en anglais sous le titre Forgotten son.

Les œuvres de Miro Gavran ont été traduites dans plus de quarante langues avec plus de deux-cent cinquante éditions en Croatie et à l'étranger.