top of page
  • Photo du rédacteurNenad Popović

Bonne année à vous, Alexeï Navalny !


Alexeï Navalny © Harry Greb






Estimé Monsieur Navalny,


Je vous souhaite une bonne nouvelle année 2024, avant tout pour qu’elle soit meilleure que celle qui s’écoule. Même souhait aussi à votre famille, vos amis, vos avocats et tout vos soutiens solidaires.


Je vous adresse cette carte de vœux et les meilleurs souhaits sur un petit site littéraire, le Radio Gornji grad de Croatie. Dans un lointain, petit pays. Mais vous aussi vous êtes actuellement dans un endroit bien éloigné, dans un établissement pénitencier au-dessus du cercle polaire, donc mentalement et spirituellement probablement bien seul. En plus – surveillé par des matons comme si vous étiez dangereux pour qui que ce soit. La vérité étant que depuis des années vous subissez la peur des autres, étant dans la cage de leur paranoïa.


Je suis convaincu que certains et peut-être même nombreux de ceux qui lisez Radio Gornji grad ou y publient, pensent comme moi. En pensant à toute une colonne de gens et peuples innocents qui sont, pratiquement impuissants, exposés à une grande terreur. Le catalogue est aujourd’hui écrasant, de la tragédie des Ukrainiens jusqu’aux citoyens de la Palestine et d’Israël… avec lesquels la liste ne fait que commencer.


Monsieur Navalny, je souhaite que votre Chemin de croix cesse le plus tôt possible. En fin de compte, vous aussi vous n’êtes qu’un homme, et non seulement un héros de la société civile dont les seuls armes sont les mots. Je pense particulièrement à vous car j’imagine pouvoir vous comprendre avec plus de justesse car vous aussi vous êtes Européen et Slave, ce qui est loin d’être simple sur ce continent. Nous en savons aussi un peu à ce sujets, nous, citoyens du pays miniature Croatie.


Enfin, même si cette carte de vœux ne parviendra jamais jusqu’à vous, une meilleure année 2024 je la souhaite aussi à vos camarades de prison.


Votre Nenad Popović

Pula – Pola, le 31 décembre 2023



traduit par Yves-Alexandre Tripković





Comments


bottom of page