top of page
  • Photo du rédacteurLe Fantôme de la liberté

Sretni trenutci Snježane Banović / Les moments heureux de Snježana Banović







Osamdesete godine dvadesetog stoljeća postale su mitske – glazba, osjećaj slobode, popuštanje rigidnog socijalizma, tehnološki napredak, vjera u bolju budućnost, ali nadasve popularna kultura stvorili su vrijeme koje je bilo drugačije i jedinstveno. Snježana Banović rođena je u sretnom trenutku da živi Zagreb tih godina, grad koji “izranja iz sna”, u kojem “muzika dolazi iz podruma i krova”… te da bude jedna od aktivnih i važnih protagonistica novovalne scene, a poslije i kulturne i kazališne. Vrijeme je to u kojem su vrata omladinskih redakcija otvorena srednjoškolcima, u kojem vas profesorica književnosti uvodi u tajne feminizma, u kojem ne postoji distanca između publike i zvijezda, vrijeme u kojem se sve informacije saznaju na magičnih dvjestotinjak metara Duhanskog puta.

Kronika sretnih trenutaka (Fraktura, 2023) intimna je i razotkrivajuća knjiga na čijim stranicama susrećemo Branimira Džonija Štulića, koji osamnaestogodišnjoj Snježani kaže “Ti si moja”, i sva druga lica s omota albuma i novinskih stranica, od Gorana Bregovića i Slavenke Drakulić do Stipe Šuvara. Snježana Banović toplo i nježno opisuje vrijeme koje je stvorilo i nju i nas, vrijeme u kojem su glazba, film, kazalište i izložbe bile najvažnije stvari na svijetu.


*


Les années quatre-vingt sont devenues mythiques – la musique, le sentiment de la liberté, le relâchement du socialisme rigide, le progres techologiques, la foi dans un avenir meilleur, mais c'est avant tout la culture pop qui a créé une époque qui fut différente et unique. Snježana Banović est née dans un moment heureux pour vivre le Zagreb de ces années-là, ville qui "surgit du rêve", où "la musique parvient des caves et des toits"... en étant une des actives et importantes protagonnistes de la scène de la Nouvelle Vague, musicale, culturelle, théâtrale. C'est l'époque où les portes des rédactions des journaux de la jeuness sont ouvertes aux lycéens, où la professeure de littérature vous dévoile les secrets du féminisme, où est effacée la distance entre le public et les stars, l'époque où l'on apprends tout sur les deux cents metres magiques de la Route du tabac.

La Chronique des moments heureux (Fraktura, Zagreb, 2023) est un livre intime et révèlateur et sur ses pages on croise le chateur-compositeur Branimir Džoni Štulić, qui dira à Snježana qui alors a dix-huit ans "Tu es à moi", tout comme d'autres visages des couvertures d'albums et pages de journaux, du musicien et compositeur Goran Bregović et l'écrivaine Slavenka Drakulić jusqu'au politique Stipe Šuvar. Snježana Banović avec chaleur et tendresse décrit l'époque qui nous a créé, aussi bien elle que nous, l'époque où la musique, le cinéma, le théâtre et les expositions étaient ce qu'il y avait de plus important au monde.



*



Comments


bottom of page