top of page
  • Photo du rédacteurLe Fantôme de la liberté

La Mémoire de Job d'Elias Khoury au Éditions l'Espace d'un instant








C'est un plaisir de vous annoncer que

dirigées par Dominique Dolmieu

vient de publier


La Mémoire de Job

de

Elias Khoury



*


Des graffitis sur les murs de Beyrouth pendant le siège de la ville en 1982 étaient signés « Ayyoub » (en français « Job »). En 1993, pour célébrer le cinquantenaire de l’indépendance du Liban, une troupe de comédiens invente la biographie de ce personnage (resté inconnu) en en faisant le héros et le conteur de l’histoire de Beyrouth à travers les épisodes les plus importants que la capitale a traversés au XXe siècle. Cette célébration est entrecoupée par les interventions des femmes dont les époux ou les enfants ont disparu pendant la guerre civile et dont le sort reste inconnu à ce jour. Leurs récits et leurs revendications sont le contrepoint tragique du récit héroïcomique auquel Ayyoub prétend donner une dimension épique.


Né à Beyrouth en 1948, Elias Khoury est dramaturge, romancier et critique littéraire. Défenseur de la cause palestinienne, il a dirigé plusieurs revues, notamment avec Mahmoud Darwich. Ses romans, dont La Porte du soleil, sont publiés chez Actes Sud. La Mémoire de Job a été représenté en 1993 au Théâtre de Beyrouth et en 1994 au Théâtre du Rond-Point à Paris.


Traduit de l’arabe (Liban) par Roger Assaf.

Ouvrage publié avec le soutien du Centre national du livre.



Comments


bottom of page