• Le Fantôme de la liberté

Joséphine Baker entre au Panthéon


Lors d'une cérémonie en 1961, Joséphine Baker a reçu la Légion d'honneur

au château des Milandes, aux côtés de sa "tribu arc-en-ciel".

© Crédit photo : Archives "Sud Ouest"




Artiste, résistante, militante antiraciste, Joséphine Baker va faire son entrée au Panthéon le 30 novembre 2021, jour anniversaire de sa naturalisation française en 1937.

La pétition "Oséz Joséphine" en faveur de la panthéonisation de Joséphine Baker qui chantait "J'ai deux amours, mon pays c'est Paris...", lancée il y a deux ans par Laurent Kupferman, avait rassemblé 38.000 signatures : « Artiste, première star internationale noire, muse des cubistes, résistante pendant la Seconde Guerre mondiale dans l’Armée française, active aux côtés de Martin Luther King pour les droits civiques aux États-Unis d’Amérique et en France aux côtés de la Lica [Ligue internationale contre l’antisémitisme] (…) nous pensons que Joséphine Baker, (Saint-Louis, Missouri 1906 - Paris, 1975), a sa place au Panthéon. »

Rêvant d'une fraternité universelle, au château des Milandes en Dordogne elle accueille douze enfants de toutes origines qu'elle a adoptés et qu'elle appelle sa « tribu arc-en-ciel ».

Façonnant elle-même son personnage public synonyme d'émancipation, symbolisant toute forme de liberté - du swing jusqu'aux droits civiques, en passant par la lutte contre le fascisme, elle définissait sa destinée qu'à sa façon.






Mots-clés :