• Le Fantôme de la liberté

IDENTITIES – History of an extended dream au Théâtre national de Chaillot





Première parisienne pour le Skopje Dance Theater de la chorégraphe Risima Risimkin. IDENTITIES – History of an extended dream se joue des stéréotypes pour donner à voir une danse libre.

Il est heureux de découvrir de nouveaux territoires de danse. Risima Risimkin place ainsi la Macédoine sur la carte chorégraphique européenne. En guise de carte de visite pour une artiste au parcours déjà riche de créations, Identities – History of an extended dream devrait en surprendre plus d’un. Risima Risimkin a voulu s’interroger, à la lumière de la crise actuelle, sur l’expression du mouvement. On ne se touche pas dans Identities mais on partage ce monde, à la dérive, parfois solidaire. Les 7 danseurs du Skopje Dance Theater font vivre sous nos yeux une série de tableaux chorégraphiés. Risimkin se demande ce qui peut nous sauver. La beauté ? Sans doute. On croisera sur le plateau une danseuse cygne, des créatures étonnantes à talons, des parades envoutantes. L’écriture gestuelle de Risima Risimkin est singulière et intense. Identities – History of an extended dream, sur la musique de Toni Kitanovski, a dès lors les allures d’un songe éveillé.

Philippe Noisette




Chorégraphie

Risima Risimkin

Musique

Toni Kitanovski

Scénographie et lumières

Matea Mijanovic

Costumes

Blagoj Micevski


Avec

Anastasija Danchevska, Mimi Pop Aleksova, Sara Cvetkovska, Boban Ruseski,

Dejan Bitrovski, Viktorija Koceva, Andrej Dimovski, Stefanie Schaarschmidt, Emilija Milak


au



mercredi 16 mars - 19h30

jeudi 17 mars - 20h30

vendredi 18 mars - 19h30


salle Firmin Gémier

durée 40 min


*


IDENTITIES – History of an extended dream de Risima Risimkin est un spectacle à l’esthétique venue d’ailleurs. La chorégraphe, à la tête du Skopje Dance Theater depuis 2011, est l’une des chorégraphes macédoniennes les plus populaires et prolifiques. Totalement inconnue en France, alors qu’elle s’affiche sur de grandes scènes internationales, c’est donc une vraie découverte que nous expérimentons à Chaillot. Avec ses sept danseurs, Risima Risimkin a voulu questionner l’expressivité du mouvement à l’heure de la pandémie. Au-delà de ce thème avoué, c’est à une traversée d’identités imaginaires que nous invite le Skopje Dance Theater, faisant surgir des personnages étranges, en proie à une danse très intense. Dans cet opus, elle nous confiait récemment avoir « essayé de trouver un langage qui fonctionne dans cette époque dysfonctionnelle ». Elle a relevé le défi d’inventer une danse de l’intime où les danseurs et danseuses ne se touchent jamais. Portée par une scénographie et des costumes sophistiqués, elle déploie un monde apocalyptique qui pointe notre isolement mais défend envers et contre tout la beauté.


Delphine Baffour et Agnès Izrine, La Terrasse, février 2022



*


Risima Risimkin

Le Skopje Dance Theater, créé et dirigé par Risima Risimkin, l’une des chorégraphes macédoniennes les plus populaires et prolifiques, est la première compagnie de danse en Macédoine du Nord. Par ses activités et ses créations, la compagnie évolue sur la scène indépendante à rebours des courants artistiques actuels du pays. Ses multiples innovations ancrées dans les enjeux contemporains et contribuant à l’essor d’une esthétique, d’un style et d’un vocabulaire actualisé de la danse annoncent un renouveau de la danse contemporaine. Risima Risimkin, également directrice artistique de Dance Fest Skopje, dirige la compagnie avec audace et vigueur : pour elle, la danse est un art de l’instant lié à une immense créativité. Figure avant-gardiste de l’art contemporain, elle compte parmi les chorégraphes macédoniennes les plus prolifiques. Représentative active du pays sur la scène internationale, ses spectacles sont largement plébiscités par la critique nationale et internationale. Outre ses spectacles, la compagnie produit également des créations de chorégraphes invités et a créé une plateforme visant à développer et promouvoir les jeunes talents chorégraphiques. Depuis sa création en 2011, le Skopje Dance Theater a présenté plus de 70 créations et s’est produit en Macédoine, en Europe, aux États-Unis et en Chine.


IDENTITIES - History of an extended dream
.pdf
Download PDF • 617KB


*