La dernière traversée de Bekim Sejranović

 

L'écrivain et traducteur bosnien Bekim Sejranović nous à quitté à l'âge de 48 ans laissant derrière lui une époustouflante bibliothèque dans laquelle l'humour, la douceur et la poésie tout comme la violence et les cicatrices, mais aussi le goût pour la musique et le voyage trouvent encrage. Brčko, Rijeka, Zagreb, Oslo ou encore l'île la plus au nord de Norvège sont les toponymes qu'on parcourt dans son roman Nulle part, de nulle part (Nigdje, niotkuda, Profil, 2008) avec lequel il remporte le prix Meša Selimović récompensant le meilleur roman paru en Bosnie-Herzégovine, Croatie, Serbie et Monténégro. Direct et franc, il n'y épargne personne encore moins lui-même. Sa vie s'est déroulée tel un road-movie effréné où le charme et le talent roulent côte à côte, évitant tout ces obstacles auxquels il fit face et en s'y appuyant créa une œuvre remarquable.

 

Demain, mardi le 26 mai 2020 à midi, la Société d'écrivains croates lui rend hommage avec la possibilité de suivre en direct.

 

Son roman Ton fils Huckleberry Finn (Tvoj sin Huckleberry Finn, V.B.Z., 2015) dans la traduction de Chloé Billon paraîtra en mars 2021 aux éditions Intervalles.

 

D'esprit nomade, vagabond, il embarqua ses amis sur une croisière dont témoigne l'émouvant et puissant documentaire From Tokyo to the Morava river du réalisateur japonais Moku Teraoka :

 

 

Adieu l'artiste !

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

© 2018 THEATROOM

© Le Fantôme de la liberté 2020