Sortie imminente du long-métrage de Predrag Ličina Le dernier Serbe de Croatie

 

Le long-métrage de Predrag Ličina, dans le genre zombie-comédie-horreur-satire-romance-SF-aventure, Le dernier Serbe de Croatie, sort en salles le 28 février en Croatie et en Bosnie-Herzégovine et le 7 mars en Serbie et au Monténégro.

 

La bande-annonce laisse apercevoir les ingrédients réunis pour que vous soyez mordus à jamais !

 

 

Pour les coulisses du tournage et les dernières nouvelles du long-métrage Le dernier Serbe de Croatie rendez-vous sur la page

Le synopsis

 

Croatie, sept ans après la faillite. Le petit groupe des riches est encore plus riche, et les pauvres sont encore plus pauvres. Mais tandis que les classes sociales ferraillent entre elles, une lutte nettement plus importante se déroule au niveau mondial: l'eau est devenue plus précieuse que le pétrole et le pouvoir des superpuissances se mesure au nombre de sources qu'elles détiennent. Pour posséder l'eau, les puissants ne reculent devant rien: ils sont prêts à faire la guerre, conquérir, détruire...
     Notre protagoniste, Mitcho, quarantenaire présomptueux et un peu canaille, fait partie des privilégiés: grâce à une source d'eau qu'il a héritée de son père et vendue à l'Etat, il appartient à la classe des plus nantis. Aussi occupe-t-il ses journées à se faire masser, à conduire sa décapotable de luxe et à suivre la série cinématographique hyper populaire de la somptueuse Franka Anitch (35 ans), qui interprète la super-héroïne Carole Croatitch.
     Lorsque Zagreb est envahie par une épidémie de zombis, Mitcho, qui n'en mesure pas encore la gravité, fonce à l'hôpital après avoir été mordu par sa maîtresse, qui s'est soudain transformée en zombie. A l'hôpital, Mitcho va faire la connaissance de ses futurs compagnons d'aventure: le docteur Lemi (40 ans), la riche femme d'affaires Vesna (40 ans), le skinhead Max (25 ans) avec lequel Vesna ne cesse de se disputer et, à la grande surprise de Mitcho, l'héroïne qu'il a si souvent admirée sur le grand écran, à savoir Franka Anitch qui a échoué à l'hôpital après une (énième) overdose. Ce quatuor insolite se retrouve piégé lorsque des groupes de zombis écumants prennent d'assaut l'hôpital. Nos héros décident de prendre la fuite et de se réfugier à la campagne, où ils supposent que le danger de l'épidémie est moindre. Le docteur Lemi réussit de justesse à sauver Mitcho, que les autres veulent lyncher, car tous ont remarqué que Mitcho a été mordu, et ils s'attendent à le voir se transformer en zombie d'un moment à l'autre. Fort étonnamment cela ne se produit pas, Mitcho réussit à se faire accepter par le groupe et ils fuient ensemble en ambulance.
     Nos protagonistes foncent vers la campagne en ambulance, mais Vesna profite de toutes les occasions pour s'isoler et passer en catimini des appels téléphoniques énigmatiques au moyen de son téléphone satellite. En chemin, Max se fait mordre à son tour et se transforme en zombi, aussi les autres l'abandonnent-ils dans l'ambulance et poursuivent leur route. Epuisés, ils arrivent dans un village ou plutôt une auberge serbe, tenue par Déan et sa femme Hélèna qui, jusqu'à ce qu'éclate l'épidémie, menaient un prospère trafic d'alcool avec la Bosnie. L'auberge est protégée contre les intrus par mémé Iovanka. La quatrième habitante de la maison est Radoïka, la sœur sourde-muette de Déan, qui vit avec le couple. A l'instar de Mitcho, les habitants de la maison ne se sont pas transformés en zombis après avoir été mordus. Les Serbes accueillent nos protagonistes et, lorsque Max rejoint le groupe, ils remarquent que le skinhead est zombi par intermittence ; ils l'enferment dans la cave car ils estiment que c'est un cas intéressant pour la découverte des causes de l'épidémie de zombis, puisque le virus a sur lui un effet différent. Ecoutant Vesna parler au téléphone, Franka comprend que c'est Vesna qui, travaillant pour le compte des cinq plus riches personnes au monde réunies dans une station spatiale, a diffusé le virus en Croatie et qu'à présent elle essaye désespérément de trouver un moyen de fuir et sauver sa peau. A la lumière de ce qu'il a observé autour de lui, Mitcho conclut que le virus n'agit pas sur les Serbes et découvre fortuitement qu'il suffit de mélanger de la gnôle à du sang de Serbe pour obtenir un sérum capable d'endiguer l'épidémie. Franka fait part de la découverte à son collègue l'acteur Rade Šerbedžija, en tournage à l'étranger, qui transmet la nouvelle aux médias, déjouant le plan des cinq puissants qui ont décidé de rayer la Croatie de la face du globe sous prétexte que tous ses habitants sont contaminés, à seule fin de faire main basse sur ses sources d'eau.
     Essayant de fuir par le tunnel de contrebande vers la frontière croato-bosniaque, nos protagonistes découvrent pourquoi il est impossible de quitter le pays: il est entouré d'un clôture électrique. Près de la frontière se trouve un camp de réfugiés où les soldats de l'ONU séparent les "personnes infectées" des "sangs-mêlés" tels que Max et des "individus sains" qui peuvent se déplacer apparemment librement dans le camp. Max, qui a le premier reçu le sérum antivirus, passe soudain de l'état léthargique et passif dans lequel il était plongé lorsqu'il était zombi à celui de Nouveau Serbe, la pire des métamorphoses, et bientôt tous ceux qui ont reçu le sérum antivirus développent la même réaction. Grâce au petit Darko; qui cultive la même adoration que Mitcho pour Franka dans son rôle de super héroïne, Mitcho et Franka parviennent à sortir du camp. En dépit des efforts que déploie Šerbedžija pour alerter les médias, dans l'espoir de sauver la Croatie de la destruction totale, les puissants ont maintenant un bon alibi pour larguer sur le pays une bombe "éthique", qui va tuer tous les êtres humains.
     Fuyant devant les hordes enragées de Nouveaux Serbes, Darko, Mitcho et Franka se jettent d'un rocher dans un lac de Plitvice au moment précis où la bombe éthique explose et tue tous les habitants de ce côté de la clôture électrique.
     Ils émergent de l'eau, sans savoir ce qui vient de se passer, et retournent au village où se trouve l'auberge qui les avait hébergés. Après avoir longtemps marché, le petit Darko; Franka et Mitcho vont découvrir que le pays est peuplé de nouveaux habitants, employés par la puissante compagnie qui exploite désormais l'eau de la Croatie. Ils continuent leur route ensemble, sans se laisser décourager.

 

                                                                                                            Traduit par Evaine le Calvé Ivičević

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

© 2018 THEATROOM

© Le Fantôme de la liberté 2019